La crise économique : au revoir emploi fixe, bienvenue emploi flexible

Kurt Schreurs, Managing Director du bureau conseil SThree : « La crise économique a eu un impact majeur sur les travailleurs et les freelances. Et à l’avantage de ces derniers. »

Kurt Schreurs

Pénurie de talents, IT diamonds, exporter les talents, Intelligence Artificielle, Tinder de recrutement, … Comment Kurt Schreurs voit-il l’évolution du marché de l’emploi, et quel rôle jouent les consultants et les freelances ? Aujourd’hui – partie 1 : La crise économique : au revoir emploi fixe, bienvenue emploi flexible

Les suites de la crise économique

« Lors de la crise économique de 2007, les multinationales ont été contraintes de licencier du personnel, avec pour effet la perte de milliers d’emplois. Mais restait de toute façon une masse de travail à traiter. De nombreuses entreprises ont donc continué à recruter des talents, mais désormais sur une base flexible. »

Engager des freelances est un choix logique

« Il est parfaitement logique d’engager temporairement un travailleur, notamment lorsqu’on a besoin de compétences technologiques spécifiques. Le freelancing apporte des avantages aux deux parties : au freelance, et au client. »

« Engager un freelance au lieu d’un collaborateur fixe est plus intéressant financièrement pour l’entreprise, moins risqué, et l’on bénéficie plus aisément de l’apport professionnel du talent pour une mission donnée. De leur côté, les freelances paient proportionnellement moins d’impôts, ils peuvent déduire des coûts professionnels et généralement organiser eux-mêmes leur agenda. »

Un freelance pratique des prix élevés

« Nous connaissons une pénurie structurelle de personnel qualifié, et de plus en plus de travailleurs franchissent le pas et deviennent indépendants. En conséquence, les freelances maintiennent des prix assez élevés, et de surcroît ils reçoivent des missions allant d’un an à un an et demi. Ce qui ne peut que favoriser leur expertise. Et qui va donc influer sur leurs prix. »

« Mais en pratique, les grandes entreprises ne sont pas de cet avis et font pression sur les prix. Mais un talent, cela se paie. »

Transparence sur les prix

« Notre marge est de 20%. À cet égard, nous tenons à être clairs. Cela peut sembler confortable, mais détrompez-vous. Nous prenons en charge toute l’enveloppe financière du freelance : de la préparation de la facturation jusqu’au règlement de celle-ci selon les conventions fixées. Nous pouvons toutefois réduire notre marge en fonction des prestations du freelance. »

À lire également : Quelle sont les marges pratiquées par les bureaux d’Interim Management ?

Dans les deux prochaines parties, Kurt Schreurs explique comment son organisation sait garder les bons talents à son bord, et comment elle procède pour développer un Tinder de recrutement.

SThree is a global staffing organisation providing specialist services in the STEM industries (Science, Technology, Engineering, and Mathematics).

Our five specialist brands operating in Belgium, Computer Futures, Progressive, Huxley, Real Staffing and JP Gray, place professionals across IT, Engineering, Oil & Gas, Banking, Pharma and Supply Chain.

Voir tous les articles de SThree

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *