Quand Elie Abi Abdallah connecte les MSP et SThree

Un groupe coté en bourse, dix marques et une multitude de partenaires MSP. C’est l’environnement quotidien d’Elie Abi Abdallah, Key Account Manager et MSP Partnering chez SThree. Ensemble, nous avons parlé managed service, tendances, métiers de recrutement et conseils en gestion de talents

La rubrique ‘Recommandations’ de son compte LinkedIn vous en dira déjà long sur Elie. Mais avec un entretien en tête-à-tête, il n’y a plus de place pour le doute quant à son énergie et à sa passion du métier. D’entrée de jeu, Elie nous rappelle que SThree est l’un des plus anciens acteurs sur le marché du recrutement. Et c’est donc tout logiquement que le groupe coté en bourse met un point d’honneur à respecter des valeurs fondées principalement sur la transparence. « La vision de SThree est d’être le numéro 1 des fournisseurs de talents STEM, et notre objectif est précis : ‘Bringing skilled people together to build the future’. Sans objectif précis, une entreprise ne peut d’ailleurs pas développer son pouvoir d’attractivité. »

Nos talents sont notre asset

Elie signale que nous venons d’une époque où renouveler 30% de ses effectifs chaque année était monnaie courante. « SThree ne souhaite pas surfer sur cette vague. La méritocratie est le mot d’ordre, et nous investissons comme personne dans la formation et le coaching de nos talents internes, notre asset le plus précieux. » Une visite des bureaux de Bruxelles démontre d’ailleurs qu’un agréable environnement de travail fait également partie du dispositif.

Plus que du recrutement

Le métier de consultant en recrutement serait-il l’un des plus stressants ? C’est en tout cas l’avis d’Elie, qui voit deux variables dans l’équation : le client et le candidat. « La multiplicité des stakeholders n’est pas à sous-estimer ; il faut tenir compte de chacun et créer de la valeur ajoutée en permanence. La digitalisation nous permet, par exemple, de mettre sur pied des solutions de payroll pour les consultants moins friands du statut de freelance, ou encore de pouvoir atteindre les candidats à souhait grâce à des plateformes orientées client ».

 


Elie Abi Abdallah

À propos d’Elie Abi Abdallah

    • Formation : Ichec Brussels Management School
    • Langues : français, anglais, néerlandais, espagnol, libanais
    • Rôle au sein de SThree : personne de contact unique pour les programmes MSP
    • Valeurs : intégrité et transparence
    • Café : noir, sans sucre

Tendance MSP et situation smooth

On ne vous apprendra rien si l’on vous parle d’un marché ‘candidate driven’. Toutefois, une tendance semble se confirmer dans le domaine de la gestion des talents externes : l’utilisation des MSP (Managed Service Provider). « Logique : les Achats agissent souvent en mode rétroactif ; ils font face à une multiplicité d’acteurs (fournisseurs), et le management se rend bien compte que cela dépasse les compétences du business.

La clé pour un MSP est de bien comprendre la structure du client dès le départ

Trois facteurs qui favorisent l’arrivée des MSP et qui accentuent les avantages de la digitalisation et de l’écosystème ainsi obtenu. La situation est devenue beaucoup plus smooth ! »

Les entreprises belges aiment les MSP

Si les plus gros utilisateurs en Europe de MSP services (Managed Service Provider) sont les Pays-Bas et l’Angleterre, les grandes entreprises belges y ont également recours très régulièrement, se plaçant même devant la France.

Les grandes entreprises belges sont de grands utilisateurs des MSP

« La montée du freelancing est une partie de l’explication. Mais force est de constater que le MSP a souvent une vue plus claire de la structure du client que le client lui-même, vous pouvez me croire », explique Elie en souriant. « Et une fois que le programme MSP est correctement installé, la qualité de la relation avec le ou les fournisseurs de talents peut aboutir à un effet surprenant. »

Une personne de contact pas comme les autres

Sa fonction en MSP Partnering chez SThree implique la responsabilité d’une vingtaine de programmes de recrutement en Belgique et en France. Faisant référence à sa culture libanaise, Elie préfère nous donner une définition imagée de sa fonction : « Si le secteur des MSP était un village, j’en serais l’église placée en plein milieu. Vu que notre groupe est devenu un généraliste grâce à l’addition de nos dix entreprises spécialisées, nous nous profilons comme un one-stop shop du recrutement ». Cette diversité peut étonner, mais Elie tient à rassurer immédiatement : « Pour ne pas noyer le client, je suis leur unique personne de contact, et je leur garantis avoir la main sur les autres entités du groupe. Mes engagements avec un client sont donc de facto intégrés par chacune de nos divisions.

Les conseils d’Elie Abi Abdallah

Ne pas nécessairement donner au client ce qu’il veut, mais plutôt ce dont il a besoin. Une méthode qui pour Elie a fait ses preuves depuis plus de 13 années passées chez SThree. « Le fait d’avoir été moi-même consultant en recrutement est clé dans ma fonction actuelle.

Le fait d’avoir été moi-même consultant en recrutement est clé dans ma fonction actuelle

Je comprends aussi bien les aspirations des consultants internes que celles de mes partenaires MSP. Je connais bien mes concurrents, je les respecte, et nous fonctionnons en mode confiance. Mon conseil ? En un mot : Voir loin, parler vrai et agir ferme. »

 


À propos de SThree

    • Acteur international du recrutement et de la consultance
    • 1 groupe créé en Angleterre (1986)
    • 10 marques dont 4 en Belgique : Progressive Recruitment, Huxley, Real Staffing, Computer Futures
    • 800 employés dans 16 pays
    • A. annuel > 1.115 millions £
    • 000 consultants sur différents projets dans le monde
    • Partenaire des MSP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *