SLUIT MENU

Pourquoi les qualifications ne suffiront pas à résoudre la pénurie de main-d’œuvre en Europe

La solution aux pénuries de main-d’œuvre en Europe – qui restreignent la production et les services dans plusieurs secteurs et préoccupent de plus en plus les employeurs – passe par des progrès en matière de qualité de l’emploi (le salaire, l’autonomie). Également par le renforcement des compétences et de la formation. Focus sur la dernière étude d’Eurofound : ‘Measures to tackle labour shortages: Lessons for future policy’.

Nécessité de mesures dans les secteurs des soins de santé et de l’ICT

 Cette nouvelle analyse d’Eurofound souligne que les pénuries croissantes de main-d’œuvre en Europe sont très fréquentes dans les secteurs où les conditions de travail sont difficiles, telles que les soins de santé et les soins prolongés. Il importe d’aborder des questions telles que le renforcement de l’autonomie des travailleurs, l’accès à la formation et l’évolution de carrière afin de rendre ces secteurs plus attrayants aux yeux des travailleurs et de favoriser la fidélisation de la main-d’œuvre.

Selon les chercheurs, les mesures visant à résoudre ces problèmes devraient être prioritaires, non seulement pour aider les entreprises à atteindre leurs objectifs de production et à proposer des services de haute qualité, mais aussi pour remédier à la présence intensive de main-d’œuvre dans les secteurs les plus touchés. Il s’agit notamment de renforcer les compétences, mais aussi d’accroître l’attrait de certains secteurs et professions, de mobiliser la main-d’œuvre sous-utilisée et de mieux faire coïncider l’offre et la demande.

Il s’agit notamment de renforcer les compétences, mais aussi d’accroître l’attrait de certains secteurs et professions, de mobiliser la main-d’œuvre sous-utilisée et de mieux faire coïncider l’offre et la demande. Le rapport cite deux exemples.

  • Des indemnités spécifiques destinées à attirer les professionnels de la santé dans des régions déterminées ont eu un certain effet. Toutefois, les salaires ne suffisent souvent pas à eux seuls si d’autres mesures ne sont pas prises pour améliorer et mettre en avant des conditions de travail et de vie. D’autres facteurs liés aux dites conditions, telles qu’une plus grande flexibilité en matière d’horaires de travail, l’accès à la formation et à l’évolution de carrière et un travail plus valorisant, jouent également un rôle important.
  • Dans les secteurs des soins de santé et des TIC, l’intégration des migrants et des réfugiés constitue un autre axe des mesures visant à remédier à la sous-utilisation de la main-d’œuvre.

Une plus grande autonomie des travailleurs, l’accès à la formation et à l’évolution de carrière sont des éléments importants pour rendre ces secteurs plus attractifs.

La Belgique dans le contexte européen – mauvais score en matière de compétences TIC

Fin 2022, le taux de vacance d’emploi global (postes vacants par rapport à l’offre totale d’emplois) dans l’UE était de 2,8 %, allant de 0,8 % en Roumanie et en Bulgarie à 4,6 % en Autriche. Au total, cinq États membres de l’UE affichaient des taux de vacance d’emploi supérieurs à 4 %.

Les compétences constituent un aspect important dans les difficultés à pourvoir les postes vacants qui requièrent des qualifications spécifiques TIC : 6 % des entreprises européennes estiment qu’il sera difficile de pourvoir de tels postes en 2022, soit une hausse de 3,4 pour cent par rapport à 2014. C’est notamment le cas en Belgique (10,5 %), en Allemagne et au Luxembourg (8,4 % chacun).

Les compétences constituent un aspect important dans les difficultés à pourvoir les postes vacants qui requièrent des qualifications spécifiques TIC :

Recommandations

Cette étude met en lumière l’importance de la qualité des emplois et des conditions de travail pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre en Europe. Elle recommande par ailleurs de se focaliser sur les groupes sous-utilisés sur le marché du travail. Un soutien global est aussi nécessaire pour répondre aux problèmes qui entravent la vie active, comme les soucis de santé et le manque d’accès à des soins financièrement abordables, ainsi qu’aux besoins en matière de formation et d’expérience professionnelle.

À découvrir aussi :

The report Measures to tackle labour shortages: Lessons for future policy

Research manager: Tina Weber – information@eurofound.europa.eu

Source : Eurofound

À lire également :