100 idées innovantes pour recruter des talents (et les faire grandir)

Avec son nouvel ouvrage, Laetitia Vitaud propose pas moins de 100 idées pour innover dans le recrutement et le développement des talents dès 2020. Un challenge qu’elle a relevé avec Jérémy Clédat, CEO de ‘Welcome to the Jungle’ France. Force est de constater que la crise du Covid-19 vient encore renforcer la pertinence des conseils offerts aux lecteurs.

100 idées et 4 thèmes

À l’heure où nous écrivons cet article, le fruit du travail de Laetitia Vitaud n’est pas encore publié. Elle puise son inspiration dans son quotidien, notamment comme rédactrice en chef d’un média B2B. « Jérémy Clédat et moi avons relevé le défi de réunir une centaine de conseils dans un seul ouvrage, en les segmentant en quatre thèmes. Un ouvrage destiné aux managers et aux professionnels RH ».

  1. La Marque employeur : « évitez le bullshit »

Les marques comme les entreprises s’efforcent de soigner leur image. Dans ce chapitre, les deux co-auteurs explorent les évolutions de l’Employer branding. « L’outil échappe bien sûr aux entreprises puisqu’il se trouve désormais entre les mains des talents, ceux qui le vivent. Beaucoup d’entreprises devraient d’ailleurs éviter ce sujet tarte à la crème qu’est la quête de sens et de valeurs. Au même titre que le ‘greenwashing’ qu’on connaît depuis quelques années déjà », souligne Laetitia Vitaud. « Aujourd’hui, les candidats disposent d’un radar à bullshit, et apprécient plutôt la simplicité et l’honnêteté.

  1. Le recrutement : « devenez une école »

Nous connaissons une pénurie pour certains profils, jusqu’ici rien de neuf direz-vous. Mais Laetitia Vitaud porte un regard innovant : « Il faut élargir son vivier de talents en osant la mixité sociale et la mixité de genre. L’innovation consiste à recruter les ressources les plus difficiles à trouver, les talents qui cherchent des challenges. Bref, dénicher des profils différents via des sources différentes de celles utilisées par les concurrents. Demain, recruter sera synonyme de former, à l’image d’une école.


Laetitia Vitaud est auteure sur le futur du travail, et freelance pure souche. Elle est également rédactrice en chef du média B2B de ‘Welcome to the Jungle’. Son nouveau livre 100 idées innovantes pour recruter des talents, et les faire grandir’, co-écrit avec Jérémy Clédat (CEO de Welcome to the Jungle France) paraîtra le 27 mai 2020 aux Éditions Vuibert.


  1. Environnement de travail : « pensez aaS »

Les co-auteurs n’avaient pas idée de l’énorme pertinence que les vingt-cinq sujets abordés dans ce chapitre auraient avec la crise du Covid-19 : télétravail, équipes dispersées, bureau aaS (as a service), etc. « On aborde les conséquences physiques et psychologiques pour les travailleurs, et c’est encore plus vrai aujourd’hui. L’environnement de travail n’est plus une donnée figée mais une combinaison d’éléments comme le lieu de travail, l’ergonomie et les outils mis à disposition ». Laetitia Vitaud nous parle même de renaissance du coworking, qui selon elle aura lieu lorsque le ‘bureau’ sera considéré comme un coût variable.

  1. Le développement : « think out of the box »

Voici sans doute le chapitre le plus important. Car « recruter c’est bien, mais le meilleur reste encore à venir ! », annonce Laetitia Vitaud. « Et ne confondez pas ‘développement’ et ‘rétention’, car l’un permet de faire grandir les talents, l’autre est une forme d’emprisonnement. D’ailleurs, les entreprises qui appliquent cette dernière politique font probablement preuve d’un manque de mobilité en interne ». Selon l’auteure, les indicateurs de rétention ne sont pertinents que lorsqu’ils sont comparés à l’engagement, à l’évolution, à la mobilité, à la satisfaction et au benchmarking. « Développer les talents, c’est penser formation, mobilité, co-leadership… et dépasser le cadre souvent trop strict des RH. »

 


La sortie du nouveau livre de Laetitia Vitaud ‘100 idées innovantes pour recruter des talents, et les faire grandir’ est prévue le 27 mai 2020. Les plus impatients peuvent déjà feuilleter ici le sommaire et quelques extraits.


 

Lire aussi : Quand les bullshit jobs et la recherche de sens mènent au freelancing