"Exploring the future of work & the freelance economy"

Aidez-moi ! Je ne trouve plus de missions

Après des mois ou des années d’activité soutenue, il se peut que vous tombiez sans nouvelle mission freelance. Que faire pour sortir au plus vite de cette situation ? C’est ce que nous avons demandé à Melanie Deblanc, business development manager chez Gighouse, à Diego Wauters, marketing officer chez proUnity, et à Mark Willems, CEO de Jellow.

Depuis quelques temps déjà, vous n’obtenez plus suffisamment de missions freelances, alors qu’auparavant elles ne cessaient de s’enchaîner. Comment réagir ? Et quels sont les canaux intéressants pour conquérir de nouveaux clients ?

Un manque de recherche

« Nous constatons que lorsque certains freelances sont très occupés, ils ne pensent pas à dénicher leurs prochaines missions. Et ce n’est qu’après avoir terminé leur dernière mission qu’ils se rendent compte que leur agenda est vide. Ils ont bel et bien omis de rechercher leurs prochains clients », confirme Melanie.

À lire également : La montée en puissance des plateformes pour freelances

Les places de marché

« Ne misez pas tout sur un seul cheval. Restez toujours disponible pour de nouvelles missions. Un projet peut s’arrêter plus tôt que prévu, et vous devez vous assurer que votre prochain client vous attend », conseille Mark. « Dès lors, veillez à être présent sur le plus possible de plateformes freelances, et enregistrez-vous auprès d’un nombre suffisant d’agences, afin que le flux de missions ne s’interrompe pas. »

Cela provient probablement du fait que votre workload est quelque peu surchargé, mais si vous communiquez de façon cohérente et directe, il n’y a pas lieu d’y voir un problème. Aussi bien chez GIGHOUSE, Jellow ou proUnity, il vous suffit d’indiquer vos disponibilités. « Ainsi, la situation est claire pour vous comme pour vos clients potentiels », nous dit Mark.

Et Diego intervient : « Choisissez une place de marché qui décrit clairement ce que le client recherche, quelles seront vos fonctions, quelle est l’expérience requise pour le projet, la durée prévue, les compétences linguistiques nécessaires, etc. Rien n’est plus désagréable que de postuler pour une mission sans savoir précisément ce que le client attend de vous. »

À lire également : Collaborer avec un consultant en recrutement :  11 bonnes raisons

LinkedIn et les fédérations

« De nombreux jobboards, dont proUnity, utilisent LinkedIn. Mais suivre les annonces des fédérations de votre secteur est également un bon moyen. Elles publient régulièrement sur leur site Internet des offres d’emploi émanant de leurs membres », précise Diego.

À lire également : Un profil LinkedIn structuré classiquement ne suffit pas pour être repéré.

Proposer votre expertise

« Le freelance a intérêt de s’intégrer dans une niche. Choisissez un domaine de prédilection qui vous passionne vraiment. Ce n’est pas toujours comme cela que l’on imagine le freelance. Il est souvent vu comme un généraliste. Mais en vous positionnant comme expert, vous gagnerez la confiance du client », explique Melanie.

« Agissez également en expert, et veillez à ce que votre parcours professionnel apparaisse sans aucune ambiguïté : au niveau de votre profil LinkedIn, sur les réseaux sociaux et lors d’événements en réseau. Ce n’est que comme ça que l’on peut se faire une idée précise de qui vous êtes et de ce que vous faites. Avec encore un petit plus : comme votre parcours professionnel est limpide, vous ouvrirez grand la porte aux recommandations », conclut Mark.

À lire également : Comment développer votre réseau freelance en 9 étapes