SLUIT MENU

Freelances sur LinkedIn : quelle bonne stratégie ?

LinkedIn, plateforme de réseautage, d’échanges, de partage de contenus, de rendez-vous : le réseau social est devenu incontournable pour tout B2B qui veut se développer. Avec Christopher Piton, on vous explique comment utiliser de manière optimale LinkedIn (et sa grosse boîte à outils).

Beaucoup d’ouvrages expliquent comment utiliser LinkedIn d’un point de vue technique. Mais ça manquait cruellement de stratégie.

Dans son ouvrage « À la conquête de LinkedIn », Christopher Piton présente toute une série d’astuces pour optimiser l’utilisation de LinkedIn d’un point de vue purement stratégique. Des outils encore mal utilisés par un trop grand nombre de freelances, selon lui. « Beaucoup d’ouvrages orientés tutoriels expliquent comment utiliser la plateforme d’un point de vue technique. Mais ça manquait cruellement de stratégie. Pourtant le monde évolue et de plus en plus de freelances manquent de ressources. La vraie question est comment bien trouver son positionnement, créer une stratégie marketing, une stratégie éditoriale … Et puis surtout comment faire levier sur ce contenu pour créer et attirer son public cible plutôt que d’envisager de la prospection massive et froide. »

S’adapter

Si à l’origine LinkedIn se présentait essentiellement comme un hébergeur de CV, aujourd’hui la plateforme s’est largement diversifiée, mettant en place de nouvelles fonctionnalités qu’on retrouve sur les réseaux sociaux plus mainstream comme Facebook ou Instagram. Mais ce n’est pas sans raison, explique Christopher Piton. « Certains pensent que LinkedIn est en train de se « Facebookiser ». Une part importante des utilisateurs partagent de plus en plus d’histoires personnelles sur leur compte, montent tout un storytelling autour de leur parcours professionnel et leur activité, et c’est plutôt bonne chose ! C’est le signe que de nouvelles générations arrivent sur LinkedIn et transforment les codes. On se distancie du trop corporate, trop plat, trop froid. Ce sont notamment les freelances qui ont cassé les codes, avec de nouveaux métiers qui sont beaucoup moins empiriques et archaïques. Les méthodes de communication ont évolué et c’est très bien. »

De nouvelles générations arrivent sur LinkedIn et transforment les codes. Notamment les freelances.

Freelance : ceci est pour toi

Des nouvelles fonctionnalités qui permettront notamment aux freelances de mettre en avant davantage leurs créations et leur travail. « La possibilité de publier des vidéos, d’utiliser le mode carrousel, l’apparition du mode créateur … Tout ça, ce sont des formats de contenus intéressants à utiliser pour les freelances, surtout avec une bonne stratégie de visibilité. Ce sont d’excellentes vitrines pour développer sa marque et sa notoriété. » Christopher Piton rappelle également les outils de LinkedIn qui permettent d’entretenir votre networking. « La plateforme permet aussi de trouver des clients en rejoignant des groupes, des webinaires, des événements professionnels. C’est un excellent outil si on veut faire de la prospection. Et pour les freelances déjà installés, il est intéressant de passer à la vitesse supérieure en développant sa visibilité, en générant des connexions entrantes et puis de voir s’il y a de potentielles opportunités d’affaires. »

L’erreur la plus courante des freelances consiste à se lancer dans la course à la popularité, sans se fixer au préalable des objectifs business clairs.

Do & Don’t

Le B-A-BA du freelance sur LinkedIn se résume finalement en quelques phrases. « Avant de faire quoi que ce soit, il faut être clair sur son positionnement, savoir qui on cible comme client idéal et lui proposer une offre suffisamment structurée. On pourra alors optimiser son profil, mettre en place une stratégie de communication et de contenu pour répondre aux attentes de ce client idéal. Il est essentiel d’établir les fondamentaux, sinon ça ne fonctionne pas. » D’ailleurs, Christopher Piton rappelle que l’erreur la plus courante des freelances consiste à se lancer dans la course à la popularité, sans se fixer au préalable des objectifs business clairs. « Créer du contenu généraliste qui n’intéressera pas votre cible, au mieux ça plait à tout le monde sans intéresser l’audience que vous aimeriez toucher. Mais la popularité simplement pour se comparer aux autres, ça ne paie pas les factures ! » 


La check-list NextConomy pour le freelance : 

    • Optimisez votre profil grâce à des mots-clés pertinents dans le cadre de vos talents
    • Ajoutez une photo professionnelle (et souriez)
    • Activez la nouvelle fonction ‘Cover Story’ (un nouveau format vidéo de 30 secondes)
    • Rédigez soigneusement votre titre : reflétez vos compétences et votre valeur ajoutée
    • Rédigez attentivement votre résumé (sans en faire un CV)
    • Listez vos expériences en accentuant vos réalisations les plus pertinentes
    • Postez et interagissez régulièrement

 

Lucie est journaliste, raconteuse d'histoires vraies. Passionnée par les humains, leur courage et les bruits qu'ils font : elle écrit des trucs tout le temps, les dit à la radio souvent, et se passionne pour les podcasts d'inspiration. Parce que rendre le monde (du travail) plus beau, ça passe d'abord par les idées de ceux qui chamboulent le système. Lucie, ce qu'elle aime, c'est donner la parole à ces gens-là. Lucie is journaliste, een echte vertel-ster. Ze is gepassioneerd door mensen, hun moed en de geluiden die ze maken: ze is altijd aan het schrijven, komt vaak op de radio en is gepassioneerd door inspirerende podcasts. De (werk)wereld mooier maken begint immers met ideeën van mensen die het systeem op zijn kop zetten. Lucie geeft hen daarom graag een stem. Voir tous les articles de Lucie Hermant