"Exploring the future of work & the freelance economy"

Décathlon lance Befree pour les starters, les startups et les PME

Avec son projet Befree, Decathlon veut intéresser les freelances en interne et en externe. Alicia Verspecht, Freelance project management Consultant pour la chaîne de magasins de sport, nous explique son projet.

Apporter aux freelances une culture entrepreneuriale, et les aider à développer leur entreprise, est l’objectif de Befree, le projet freelance d’Alicia Verspecht. Ses moyens pour aboutir ?

Vitalité + Responsabilité

Alicia Verspecht : « Décathlon occupe plus particulièrement des travailleurs de la jeune génération. Nombre d’entre eux possèdent l’esprit d’entreprise. Ce qui caractérise cette jeune génération, c’est leur volonté de pouvoir décider où, quand et pour quel projet ils s’engagent. En dehors de leur job chez Decathlon, ils donnent, par exemple, des cours de tennis, réparent des vélos ou développent des produits. »

« Decathlon salue l’esprit d’entreprise de ces collaborateurs. Ce dynamisme correspond parfaitement à ses valeurs Vitalité et Responsabilité. Befree va permettre à Decathlon d’accompagner son personnel. Le projet repose sur 3 piliers :

1. HR

« Les collaborateurs Decathlon qui veulent franchir le pas de l’entrepreneuriat recevront informations et support. Pour les aspects administratifs, j’ai choisi de faire appel aux compétences de Securex. Decathlon, son partenaire Securex et moi-même veillons ainsi à informer les collaborateurs intéressés sur les moyens et les possibilités pour pouvoir démarrer au mieux une carrière d’entrepreneur. »

2. JUMP

« Mon rôle consiste également à accompagner les nouveaux entrepreneurs dans la construction de leur entreprise. C’est avec cet objectif que j’ai lancé JUMP. Le programme JUMP est un accélérateur qui soutient dans leur aventure entrepreneuriale les starters, les startups et les PME ayant choisi les domaines du sport, de la santé et du bien-être. Les collaborateurs Decathlon et les externes peuvent participer à ce programme. Ce sont neuf premiers candidats qui ont présenté leur projet ce 20 août. Le programme débutera effectivement en septembre. »

« Entre les mois de septembre et de novembre 2020, les starters auront droit, entre autres, à 4 sessions de coaching par mois, 2 ateliers de communication & marketing par mois, 4 formations au choix parmi l’offre Decathlon, un accès à des places de coworking, 1 session de pitch pour sponsors potentiels et 1 événement networking. Starters, startups et PME bénéficient d’une proposition adaptée. »

3. Un réseau freelance

« Pour créer un réseau freelance, mon collègue Erik Aerts et moi-même avons initié Workero by Decathlon. Workero est notre partenaire pour ouvrir un espace de coworking au siège Decathlon d’Evere. C’est un lieu de rencontre pour les collaborateurs Decathlon, les freelances, les start-ups et les experts, afin de pouvoir échanger idées et expériences. »

Créativité + Innovation

« Le sport, la santé et le bien-être pour tous, c’est là le point de départ de Decathlon. Mais pour être vraiment innovant, Decathlon a voulu utiliser tout le support possible d’autres entreprises, startups et PME. Decathlon veut se positionner comme un acteur qui soutient ceux qui partagent cette mission. »

« De mon point de vue de freelance, je trouve la stratégie de Decathlon brillante. Notre jeune génération ne recule pas devant les responsabilités. La construction d’un projet donne du sens à votre vie professionnelle et apporte de la satisfaction. C’est aussi à cela que la génération actuelle aspire. »

Plus d’information sur la page Facebook JUMP by Decathlon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *