SLUIT MENU

« Une bonne collaboration entre les RH et le service Procurement permet de créer un équilibre optimal entre les collaborateurs permanents et freelances. »

Une organisation performante ne repose plus uniquement sur des collaborateurs permanents. À l’heure actuelle, un pool de collaborateurs flexibles est aussi une valeur fixe dans la stratégie RH des entreprises désireuses de saisir le virage vers le futur. Certes, le recrutement de collaborateurs intérimaires requiert de l’énergie, du temps et de l’argent. Mais aussi une bonne compréhension des règlements et des structures internes. En bref, des mécanismes opérationnels rationalisés sont impératifs pour faire en sorte que l’afflux de nouveaux collaborateurs se déroule au mieux et soit rentable.

Monique de Milde, manager au Centre of Excellence à Hays talent Solutions : « Nous recherchons, en collaboration avec les entreprises, des solutions de recrutement innovantes pour la composante flexible de la main-d’œuvre via un service MSP (Managed Service Providing). Nous examinons la situation dans son ensemble, depuis les processus et systèmes déjà en place dans une entreprise aux moyens d’attirer et de retenir les collaborateurs. Ma devise est la suivante : pour travailler de façon optimale, nous devons trouver des solutions ingénieuses. C’est un défi, pas un copier-coller. Après tout, chaque entreprise a un ADN et une structure différents. Il n’existe donc pas de « taille unique ».

Une histoire que Monique porte depuis plus de six ans maintenant. Bien que son début de carrière en ait été quelque peu éloigné au départ.


Qui est Monique de Milde ?

Monique de Milde a atterri par hasard à Hays Talent Solutions, où elle a commencé comme coordinatrice interne en 2014. Elle est passée au département des projets après deux ans et, en tant que project manager, elle a été responsable de divers implémentations et projets d’innovation nationaux et internationaux. Depuis fin 2019, elle est responsable du Centre of Excellence et est également membre de la leadership team France Benelux. Dans le cadre de son travail, le changement et l’évolution en continu sont au cœur de ses préoccupations : « Cela me convient en tant que personne. Le processus qui consiste à passer d’une idée à sa mise en pratique est ce qui me donne le plus d’énergie. »


Du monde des assurances à la gestion du personnel

« J’ai choisi d’étudier le management et l’économie. Sciemment de façon très large, parce que je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire. J’ai ensuite acquis ma première expérience professionnelle dans le procurement au sein de la police. Mais très vite, je me suis rendu compte que le dynamisme était absent.

J’ai ensuite occupé un poste commercial dans le secteur de la finance et des assurances, où j’ai beaucoup appris, notamment en matière de communication. Mais je n’étais toujours pas satisfaite. Jusqu’à ce que je me retrouve accidentellement à travailler à Hays, là où toutes les pièces du puzzle se sont mises en place.

J’ai pu m’épanouir dans un environnement de travail dynamique et j’ai eu la chance de lancer des projets, de déployer des services et de contribuer à l’évolution du marché. Tous les critères que je recherchais dans un emploi. »

Cette expérience pratique était essentielle pour me permettre de bien faire mon travail aujourd’hui.

L’expérience pratique comme base

Monique a tout d’abord sauté à deux pieds joints dans la pratique lorsqu’elle a débarqua à Hays. Elle a fait ses débuts en tant que coordinatrice interne à NXP aux Pays-Bas, où elle était responsable de l’on- et l’offboarding des recrutements externes, ainsi que des postes vacants pour les RH, Procurement, Legal, Finance et marketing. Elle a ensuite évolué vers un rôle de project manager, pour finalement occuper son poste de direction actuel dans un département de personnel de soutien.

« Cette expérience pratique était essentielle pour me permettre de bien faire mon travail aujourd’hui. C’est une base fondamentale pour moi de savoir, de mon poste actuel, accompagner les équipes sur le terrain afin de concevoir les meilleurs processus et solutions pour nos clients. Ne pas perdre cette habitude est aussi important. J’y veille en réfléchissant chaque jour avec nos talent advisors auprès de nos clients. Cette expérience pratique ne se perd jamais vraiment. »

Pour cette raison, il est primordial pour les entreprises de miser sur une bonne collaboration entre les RH et le Procurement.

Gestion des collaborateurs = partenariat entre les RH et le service Procurement

« L’embauche de collaborateurs externes, comme les freelances, est un marché en pleine expansion. Il y a une demande croissante tant du côté des entreprises que du côté des freelances », explique Monique. « L’image qui veut que l’on reste travailler quarante ans au même endroit est aujourd’hui obsolète. L’évolution de la législation à cet égard est bien sûr importante, mais il s’agit d’une tendance irréversible.

Pour cette raison, il est primordial pour les entreprises de miser sur une bonne collaboration entre les RH et le service Procurement. Le recrutement de personnel externe fait souvent partie des missions du service des achats, mais il s’agit d’abord de personnes. Voilà pourquoi les RH doivent prendre le train en marche. Il convient de trouver un équilibre dans ce domaine mêlant stabilité et flexibilité. »

L’image à venir du talent advisor

« Le rôle de nos talent advisors : comment rendre ces collaborateurs accessibles ? Comment les entreprises peuvent-elles les impliquer ? Et surtout : comment les garder à bord ? C’est un défi, car il y a toujours de grandes évolutions sur le marché, de nouvelles façons de recruter. Par exemple, comment les entreprises vont-elles faire face au vieillissement de la population et comment vont-elles remplacer le pool de savoir-faire qui quitte le navire ?

En collaborant au sein des entreprises en tant que MSP pour les services internes, nous pouvons apporter un soutien optimal aux deux parties – entreprises et freelances – afin que chacun puisse se vouer pleinement à son expertise et à ses connaissances.

En Belgique, nous remarquons qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir dans le domaine des MSP, poursuit Monique. « La législation est aussi différente de celle des Pays-Bas. Nous constatons que les programmes y sont plus monnaie courante que chez nos clients belges. Il y a donc encore un marché en pleine croissance ici. »

Mais aussi au sein de Hays, j’ai fait des pas de géant dans ma propre évolution. Et ce qui est particulièrement agréable, c’est qu’on me donne l’espace nécessaire pour responsable de ma propre carrière.

Mettre en scène votre propre carrière

« J’éprouve une grande satisfaction à aider les entreprises à franchir les étapes de ce cheminement », déclare Monique. « Mais aussi au sein de Hays, j’ai fait des pas de géant dans ma propre évolution. Et ce qui est particulièrement agréable, c’est qu’on me donne l’espace nécessaire pour mettre en scène ma propre carrière. J’ai appris dans chacun de mes postes quelque chose qui m’aide dans mon travail actuel. Cela ne signifie pas qu’il n’y a plus de défis, au contraire.

J’apprends encore beaucoup chaque jour, notamment de mes collègues. En écoutant les autres, vous vous offrez la possibilité de grandir et de vous améliorer. Je n’ai pas vraiment de plan de carrière prédéfini, mais je veux continuer à me consacrer au lancement de produits, dans un environnement en constante évolution.

Aujourd’hui, les questions ayant un fort contenu dépassant les frontières sont de plus en plus nombreuses. Cela entraîne une certaine complexité, mais c’est ce qui me plaît. L’un de mes défis pour l’avenir sera de travailler avec nos clients pour élaborer un cadre international qu’ils pourront appliquer aux collaborateurs externes.


À propos de la série ’’Women in Contingent Workforce Management’’

De plus en plus d’organisations professionnalisent le recrutement de leurs collaborateurs externes. NextConomy propose donc une série d’entretiens autour du thème central “Women in Contingent Workforce Ils ont pour but d’inspirer et de partager des idées avec tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans le recrutement de collaborateurs externes. En particulier, nous voulons montrer aux autres femmes qu’il existe des carrières passionnantes dans un domaine encore relativement novateur et inconnu, mais tourné vers l’avenir et d’une importance stratégique croissante pour les organisations.

Les autres articles de cette série ’’Women in Contingent Workforce Management’’ peuvent être consultés ici.