"Exploring the future of work & the freelance economy"

« L’Interim Management reste du people business »

« Les interim management providers devront à l’avenir apporter plus de valeur ajoutée », nous dit Boudewijn Dupont, CEO de l’agence d’Interim Management 3W. « L’human touch est essentielle tout au long du processus de sélection. »

« Chaque mois, 3W accueille environ 70 nouveaux interim managers. Ce qui nous distingue de nos concurrents est l’importance accordée au contact personnel. Nous voulons apprendre à les connaître, nos interim managers », affirme Boudewijn Dupont. « Et pour cela, rien de tel qu’une entrevue. C’est la meilleure façon pour découvrir les besoins du marché et apporter les services qui font la différence. »

Partager les connaissances

« Chaque semaine, j’arrive personnellement à faire une quinzaine d’interviews. Nombreux sont les interim managers qui me disent qu’ils étaient surtout en activité à l’international, et qu’ils n’ont donc pas de réseau sur la Belgique. Nous les aidons à établir de bons contacts. Et conjointement, nous pratiquons le partage de connaissances avec conviction. C’est notre meilleur atout. »

« Le 3W Executive Club leur permet de développer un réseau et de partager des connaissances. Et le fait d’être en relation avec l’un de nos concurrents n’empêche nullement de faire appel à notre club d’adhérents. »

Community

« Le 3W Executive Club a notamment été créé pour répondre aux attentes des candidats interviewés qui souhaitent avoir accès à un réseau. C’est bien par des contacts personnels que l’on peut apprendre ce qui se passe sur le marché, et de là répondre à leurs besoins. »

« Les interim managers dialoguent volontiers ensemble. Bien qu’ils puissent opérer dans différents secteurs, ils ont à faire face au même type de problèmes. Il ne faut pas oublier que l’interim manager ne reste que temporairement dans une organisation. Il doit veiller qu’après son départ ses connaissances et son travail subsistent. Grâce à notre réseau d’adhérents au club, il trouvera les bons outils pour s’en assurer. »

Human touch

« Je ne crois pas que les plateformes numériques d’Interim Management soient la solution. « Je crois mordicus que dans les RH, innovation and personal touch vont de pair.  La bottom line étant que l’Interim Management reste avant tout du people business. »

« L’interaction humaine reste nécessaire dans le processus de sélection, en particulier quand il s’agit de profils hautement qualifiés. Et également après. Le label de qualité de Federgon, la fédération des prestataires de services RH, prévoit une évaluation ponctuelle des interim managers en mission clientèle. »

Bodyshoppers

« L’interaction personnelle est une nécessité, tant vis-à-vis des clients que pour le bien de l’interim management. Les acteurs qui font purement du body shopping sont appelés à disparaître précisément du fait de ce manque. »