OpenWork : une communauté de consultants salariés autonomes et un nouveau partenaire pour NextConomy

Existerait-il une nouvelle forme de travail qui permettrait aux freelances de bénéficier du statut de salarié ? Avec le soutien du groupe Securex, une communauté de consultants autonomes est active depuis 2018 en Belgique : OpenWork. Rencontre avec Maxime Giannini, Country Manager.

À l’heure où la question des statuts se pose en Belgique, OpenWork arrive de France pour proposer une alternative assez surprenante : combiner la liberté et l’autonomie du freelance à la protection du travailleur salarié. Ce statut est étroitement lié au ‘project sourcing’ et réunit le meilleur des deux mondes », explique Maxime Giannini, responsable de la plateforme belge. « Nous allons même encore plus loin, en proposant une vraie communauté de consultants autonomes ».

Une nouvelle tendance

Si en Belgique le phénomène est relativement récent, Maxime Giannini confirme qu’il est très répandu en France, aux Pays-Bas et en Angleterre, où OpenWork est bien entendu active. « La tendance du travail en toute autonomie s’accélère. Mais franchir le pas vers le statut d’indépendant peut encore faire peur à certains. Travailler comme freelance est également synonyme de charge administrative. C’est aussi cela que nous facilitons. »

La première préoccupation d’OpenWork est le consultant

Solution ultra-simplifiée

Le modèle se base sur 3 pôles : le consultant, le client et OpenWork. Deux contrats sont alors établis. Un contrat commercial entre OpenWork et le client, et un contrat de travail entre OpenWork et le consultant. « Le consultant est donc salarié chez nous et se décharge de la totalité de ses tracas administratifs, et bénéficie des avantages sociaux prévus en Belgique. Vous l’aurez compris, la première préoccupation d’OpenWork est le consultant », insiste Maxime Giannini.

Nos consultants indépendants bénéficient du statut et des avantages des salariés

Des outils numériques

La digitalisation occupe bien sûr une place importante dans la simplification des processus. OpenWork propose deux applications, en version desktop et mobile. « L’une permet aux entreprises d’avoir gratuitement accès à l’ensemble de la communauté des OpenWorkers. Trois clics suffisent pour identifier l’expert recherché ou pour poster une nouvelle mission », comme nous le démontre Maxime Giannini. Pour les consultants, l’outil permet de mettre en avant son profil, de gérer ses missions et de bénéficier des services de la communauté. « La seconde application couvre le suivi de la facturation électronique et les aspects de payroll ».


Les 3 différenciateurs d’OpenWork

  1. La première communauté de consultants salariés indépendants en Belgique
  2. Une plateforme administrative ultra simplifiée
  3. Plus de 700 consultants autonomes à travers l’Europe

La réponse aux enjeux économiques des entreprises ?

Pour Maxime Giannini, OpenWork dispose de réels avantages, tant pour le ‘salarié’ que pour l’entreprise qui l’accueille. « Nous atteignons un niveau d’agilité très intéressant pour toutes les parties. L’Openworker bénéficie de l’ensemble de la protection sociale, sans les contraintes administratives, et profite d’un cycle de formations en continu. De son côté, l’entreprise va trouver une réponse directe à une certaine frilosité dans le recrutement à long terme ou à un besoin d’expertise ponctuelle. Le modèle a déjà fait ses preuves en Europe. »

Un partenaire pour NextConomy

L’objectif d’OpenWork est clair : s’implanter à moyen terme dans 15 pays et ainsi ouvrir la communauté à toute l’Europe. L’objectif personnel de Maxime Giannini est de développer le modèle en Belgique. « Je crois aux partenariats forts pour tisser les contacts nécessaires à notre croissance et à notre meilleure connaissance du nouveau monde du travail. Le partenariat avec NextConomy est donc un accélérateur ».

Et Jean-François Dinant, NextConomy, de conclure : « Parler de freelances ‘salariés’ booste bien sûr la réflexion et le débat. Cela rejoint donc parfaitement la mission de NextConomy ».

À propos d’OpenWork

OpenWork est une communauté de consultants autonomes créée en France par Le Monde Après, et lancée en Belgique en 2018 avec le soutien de Securex. OpenWork offre aux consultants la possibilité de se développer au sein de leur domaine d’expertise, tout en bénéficiant du statut de salarié et des avantages qui y sont liés. OpenWork est l’initiative de trois co-fondateurs : Jean-Hugues Zenoni, Jean-Pierre Cointre et Fabien Salicis.

www.lemonde-apres.com/be-fr