"Exploring the future of work & the freelance economy"

2019, l’année des solutions créatives à la pénurie

En 2019, comment anticiper les carences en augmentation sur le marché du travail ? Pour la première fois, certains partenaires de NextConomy et d’autres experts vous dévoilent leurs perspectives pour l’année à venir.

La pénurie de talents sur le marché du travail oblige les entreprises à mettre en place des solutions créatives-Fons Leroy

La tension sur le marché de l’emploi va se maintenir en 2019. Avec une conséquence irrésistible: les entreprises délaisseront de plus en plus les profils de fonctions au profit de stratégies de recrutement innovantes et basées sur la sensibilisation. Grâce à l’apprentissage au travail, elles formeront leurs propres talents. Les grandes entreprises renforceront leur politique de carrière interne et de formation grâce à la création de leurs propres «académies de talents ». La diversité au travail augmentera. Dès à présent, la migration économique offre des perspectives pour certains profils hautement qualifiés.

Fons Leroy, Administrateur délégué du VDAB.

 

L’outsourcing pour conquérir les talents – Jurgen Jaarsma

En 2019, de nombreuses organisations auront encore plus de difficultés à s’entourer des collaborateurs compétents. La pénurie sur le marché de l’emploi est la source d’une concurrence féroce dans la guerre des talents. On observe des difficultés de plus en plus grandes pour les départements de recrutement de pouvoir répondre à la demande interne. Un vrai frein aux ambitions de développement des organisations. Raison pour laquelle de plus en plus d’entreprises choisissent d’externaliser le recrutement via une solution MSP et/ou RPO.

Jurgen Jaarsma, Directeur de Hays Talent Solutions

 

De plus en plus d’entreprises s’intéressent au concept de Total Workforce – Patrick Lootens

Petit à petit, les entreprises se réveillent. Par la ’pénurie de talents’ et le ’besoin de flexibilité’ (autant pour les entreprises que pour les individus), de plus en plus d’entrepreneurs et de responsables RH se rendent compte qu’un contrat d’intérim dans le cadre d’un problème temporaire, un contrat fixe comme mode d’engagement standard, ou encore des barèmes… ne forment plus une évidence ni une solution adéquate.

Une nouvelle ère débute. Individualisation ou diversification des effectifs, législation obsolète ou en constante évolution.

Le monde du travail et de l’entrepreneuriat entame une grande transformation !

Patrick Lootens, Director Innovation chez Securex Group

 

La pénurie motive les plus grandes PME à professionnaliser leur approche en termes d’engagement de talents temporaires – Chris Neddermeijer

La pénurie croissante de collaborateurs (flexibles) oblige les plus grandes PME du pays à organiser autrement l’afflux de nouveaux talents. Une approche mal formulée des nouveaux collaborateurs fixes et flexibles représente un obstacle au développement de ces organisations. Des fournisseurs et des outils performants seront plus que jamais d’actualité. Ils professionnaliseront l’afflux nécessaire. On prévoit une utilisation accrue de programmes de type ’master vendor’, même pour des plus petits volumes en termes d’engagement temporaire. De nouveaux acteurs feront leur apparition sur le marché pour aider les PME à professionnaliser leurs programmes d’engagement temporaire ou pour offrir un service central de type MSP (à distance).

Chris Neddermeijer, Product Architect Nétive VMS

 

 Les PME adoptent l’Interim Management – Boudewijn Dupont

L’Interim Management est encore assez peu connu auprès des dirigeants de PME. Ils pensent qu’on ne fait appel aux interim managers qu’en temps de crise ou qu’ils sont impayables pour une PME.

Pour 3W, 2019 fera un pied de nez à ce préjugé. Les PME ont un besoin d’expertise flexible offrant un retour sur investissement rapide. On fait appel aux interim managers pour toutes sortes de fonctions dans toutes sortes de secteurs sans devoir les gérer via le payroll. Cela représente une expertise de haut niveau qu’une PME peut déjà utiliser de 1 à 2 jours par semaine, le temps nécessaire. En toute flexibilité. Un savoir-faire externe qui booste l’entreprise. Un must pour nos entreprises belges et une tendance dont 3W ne peut que se réjouir et soutenir.

Boudewijn Dupont, Directeur de 3W

 

L’engagement de talents externes peut être une solution à la pénurie – Nils Meyntjens

Le service d’études d’Unizo présente deux tendances importantes pour l’année nouvelle. D’un côté les espaces de travail flexibles et le coworking gagnent en popularité. Quelques articles de presse en sont la preuve https://www.lecho.be/entreprises/immobilier/wework-pionnier-du-coworking-s-installe-au-c-ur-du-quartier-europeen/10062929.html et https://www.lecho.be/actualite/archive/Befimmo-s-offre-100-de-Silversquare-le-pionnier-belge-du-coworking/10076759

De l’autre côté, la pénurie est toujours d’actualité sur le marché du travail. Le ratio de tension – le nombre de demandeurs d’emploi ne travaillant pas par rapport aux postes vacants – est à un point historiquement bas selon le VDAB. Les employeurs doivent donc faire preuve de créativité pour trouver les bons employés. Engager des talents de manière temporaire peut représenter une solution.

Nils Meyntjens, responsable de la branche Freelance au sein Unizo.

 

Pénurie de personnel et quête de solutions disruptives – Ron Bosma

En 2019, malgré la baisse de croissance économique, les entreprises subiront la pénurie de personnel. Tous les secteurs seront confrontés à des troubles significatifs causés par la pénurie de talents. En tant qu’employeur, une image attractive est donc cruciale pour continuer à attirer mais surtout retenir les bons profils en 2019.

Dans les années à venir, le secteur du recrutement restera en quête de l’œuf de Colomb en utilisant l’intelligence artificielle, les Chatbots voire les Cobots. 2019 sera également l’année de nombreuses nouvelles solutions basées sur l’intelligence artificielle. Toujours comme ‘solution unique’. Cela ne nous mènera pas encore à une percée disruptive. Les marchés traditionnels de travail flex connaitront une certaine stagnation alors que la gig-economy continuera à croître.

Ron Bosma, managing partner chez Talentin

 

Rien ne peut l’arrêter – Rick Schevers

Tout comme l’année précédente, la tendance se poursuit et prend de l’ampleur : le travail se flexibilise davantage et on pêche des talents spécifiques à l’étranger sous contrats temporaires. La raison principale est la pénurie sur le marché du travail local et la demande de compétences uniques et d’expertise. Les entreprises sont de plus en plus créatives pour attirer les bonnes personnes et ne reculent plus devant des moyens alternatifs pour atteindre cet objectif et ensuite retenir les collaborateurs. Les politiques et les syndicats peuvent faire obstacle ou ralentir cette tendance, mais force est de constater qu’on ne peut pas arrêter ce mouvement qui s’amplifiera en 2019.

Rick Schevers, Managing Director de TCP Solutions

 

Les départements RH et Achats collaborent de plus en plus – Marleen Deleu

En raison de la pénurie de talents, les organisations utilisent de plus en plus de talents (d’exception) externes sous toutes sortes de formes contractuelles. En 2019, le département RH de nombreuses organisations prend de plus en plus la responsabilité de tous les talents et non plus seulement des collaborateurs sur le payroll. Les cloisons entre le département RH et Achats n’existent plus et la collaboration s’intensifie. RH et Business déterminent les effectifs requis pendant que le département Achats apporte le support nécessaire en décidant à qui ont fait appel et à quelles conditions. Les organisations obtiennent non seulement un aperçu complet des talents mais améliorent leur performance, diminuent les risques potentiels et les coûts. Les organisations qui franchissent le pas d’une politique globale du personnel sont plus dynamiques et parées pour l’avenir.

Marleen Deleu, fondatrice de The Flex Academy et rédactrice en chef de NextConomy.

Marleen Deleu – Director Trends & Insights NextConomy – on a mission to bring insights and expertise to the freelance workforce and users of contingent labor in Belgium

Voir tous les articles de Marleen Deleu