Nouvelle architecture de marque ManpowerGroup : des solutions de transition RH et numérique

La crise du coronavirus, entre autres choses, a obligé les entreprises à se polariser encore plus sur la transition RH et numérique. Elke De Loecker, Head of Business Development EMEA, explique comment la nouvelle architecture de marque ManpowerGroup apporte aux entreprises le soutien dont elles ont besoin.

Soucieux d’accompagner toutes les transitions RH et numériques des entreprises et de répondre aux enjeux de flexibilité, de recrutement, de recrutement, de mobilité professionnelle ou d’outsourcing, ManpowerGroup procède à une simplification de son organisation à l’échelle mondiale. Le groupe est articulé autour de quatre grandes marques : Manpower, Experis, Talent Solutions et Jefferson Wells. Elke De Loecker nous en explique les implications concrètes.

Que signifie précisément la réorganisation du ManpowerGroup ?

« La crise Covid a bouleversé notre façon de vivre et de travailler. Les entreprises ont dû réinventer et adapter leurs méthodes de travail. Elles devront à l’avenir être encore plus réactives pour répondre aux nouvelles attentes de leurs clients et de leur personnel. »

« En vue d’anticiper ces changements, ManpowerGroup a décidé de simplifier son offre. Ce nouveau mode opération concerne quatre marques précisément : Manpower pour l’intérimaire et le recrutement, Experis pour les solutions numériques, Talent Solutions pour le talentmanagement et Jefferson Wells pour l’implémentation de solutions pointues mises en place par des experts. »

La gestion des collaborateurs est le fil conducteur de votre stratégie. Selon vous, quel est le plus grand défi à relever ?

« Il existe un fossé entre les collaborateurs qui possèdent les bonnes compétences et le groupe qui manque de personnes et de compétences requises. Nous souhaitons y remédier. ManwoperGroup met, donc, en place des programmes et des formations pour les préparer à d’autres fonctions. »

« Nous constatons en outre que de plus en plus de monde choisit de devenir freelance. Ce groupe souhaite prendre la responsabilité des carrières en jeu. C’est pourquoi il est important de travailler avec des talent communities : une cartographie de freelances, de leur expertise et de leur disponibilité permettra de ne plus passer à côté d’un ou d’une candidate et de mettre rapidement en relation la bonne personne avec votre projet. »

« IT et digitalisation sont désormais des enjeux clés, mais cette évolution ne peut être menée dans la bonne direction que si l’on dispose des bonnes compétences en matière de communication et de soft skills ou compétences comportementales. Il suffit de regarder la crise du Covid-19 que nous traversons : 93 % de la population active a été amenée à modifier sa façon de travailler. Il est fondamental de disposer de ces skills pour garder tout le monde sur les rails et motivé. »

Comment vous, en tant qu’entreprise, veillez-vous à rester efficace ?

« Ne vous égarez pas dans la perspective d’une transformation globale, mais ventilez le processus sur plusieurs phases. Faites en sorte que vos business partners RH soient étroitement connectés aux autres services de l’entreprise. Définissez une stratégie pour les mois et les années à venir. Examinez à la fois vos succès immédiats et votre vision à long terme. Les sociétés qui attirent, retiennent et soutiennent les bons collaborateurs seront récompensées. Vous pouvez déjà le constater. Les entreprises qui appliquent ce processus subissent moins l’impact de la crise du coronavirus. »

Les sociétés qui attirent, retiennent et soutiennent les bons collaborateurs seront récompensées.

Quelle offre faites-vous pour proposer un cadre aux collaborateurs externes ?

« Veillez à ce que ces personnes puissent travailler pour vous en toute tranquillité. Par exemple, externaliser la partie administrative par l’intermédiaire d’un payroll provider. Trouvez des outils pour gérer votre talent community et pour pouvoir identifier rapidement les candidats externes. Et proposez aux freelances des perspectives, même après la fin de leur projet. »

Proposez aux freelances des perspectives, même après la fin de leur projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *