"Exploring the future of work & the freelance economy"

Comment déterminer le juste prix ?

« De nombreux freelances débutants ne savent pas quel est le prix auquel vendre leurs produits ou leurs services », dit Evelien Verschroeven du Guichet d’entreprises Xerius. Comment déterminer le juste prix ?

« Déterminer un prix n’est pas une science exacte. Raison pour laquelle les débutants demandent trop ou pas assez pour leurs prestations », explique Evelien, business developer starters chez Xerius, durant l’événement Stevig in je schoenen als freelancer organisé par CrossCast Talent Pool le 12 octobre 2017. À titre de coach, elle explique comment le freelance doit correctement déterminer le prix.

Prix trop haut ou trop bas

Demander un prix trop ou trop peu élevé a des conséquences directes sur votre business. Ou bien vous ne trouvez pas de clients car vous êtes trop cher, ou bien vous laissez filer du chiffre d’affaires car les clients seraient prêts à payer plus. Fixer le bon prix n’est pas une mince affaire. Il est différent pour chacun de nous. Evelien donne donc quelques conseils :

  1. Réfléchissez au montant que vous souhaitez gagner par mois ou par an. Combien voulez-vous en net ?
  2. Comptez bien tous vos frais. Pas uniquement vos factures d’électricité, mais aussi vos frais de relations professionnelles, vos visites chez le médecin, …
  3. La gestion des réseaux sociaux, votre voiture… y a-t-il des coûts compressibles ?
  4. Externalisez les tâches pour lesquelles vous n’êtes pas réellement un spécialiste ou que quelqu’un d’autre va effectuer plus efficacement, telle que votre comptabilité.
  5. Épiez vos concurrents et mettez en évidence votre propre valeur ajoutée.

Épiez vos concurrents

Vous gagnerez des clients en vous différenciant de la concurrence. Mais cela ne suffit pas pour convaincre les clients de votre professionnalisme. Evelien nous éclaire également dans ce domaine :

  1. Soignez votre personal branding. Assurez-vous que votre site web et vos posts sur les médias sociaux correspondent à votre personnalité professionnelle. Cela permet à vos clients d’apprendre à vous connaître et fait croître leur confiance.
  2. Ne regardez toutefois pas trop ce que font vos concurrents. Vous risquez d’aboutir à une guerre des prix.
  3. Utilisez votre elevator pitch. Votre parcours sonne-t-il bien ? Êtes-vous capable de dire en trente secondes qui vous êtes et ce que vous faites ?
  4. Sachez également répondre aux questions du client qui commencent par ’pourquoi’. Pourquoi devrait-il travailler avec vous ?
  5. Complétez correctement votre profil LinkedIn. Ne dites pas uniquement ce que vous avez fait et ce que vous faites actuellement. Expliquez également ce que vous projetez de faire. Soyez actif de ce point de vue. En écrivant régulièrement des petits articles, en partageant ou en prenant part à des discussions qui démontrent que vous êtes un expert.

Négocier les prix avec les clients

Une participante souhaite augmenter ses prix mais n’ose pas l’annoncer à ses clients fidèles. Comment augmenter ses prix sans perdre des clients ? « Communiquez en septembre que vous augmenterez vos prix l’année suivante », conseille Evelien. « Et signalez que s’ils réservent de votre temps dès maintenant, vous maintiendrez le tarif actuel.

Adoptez-vous des prix différents en fonction du client ? Une participante témoigne qu’un client qui vient de débuter souhaite faire appel à ses services, mais que ses prix sont trop élevés. Doit-elle diminuer ses prix pour ce client ? Elle craint que ses autres clients ne l’apprennent. Evelien intervient à nouveau avec un bon conseil : « Ne baissez pas vos tarifs, mais cherchez une solution créative. Pouvez-vous offrir quelque chose en extra ? »