"Exploring the future of work & the freelance economy"
SLUIT MENU

Marie Costers : une voix féminine dans la FinTech

Être une femme puissante… une image qui ne colle pas toujours à nos bons vieux stéréotypes de genre. La puissance c’est la liberté et c’est le courage de la prendre. Si vous cherchez un exemple de femme/indépendante/travailleuse qui n’a pas peur de cette liberté, cela tombe bien, nous rencontrons Marie Costers. CEO de CodaBox (Isabel Group), elle nous offre sa voix pour couvrir les clichés…

Faire tourner une entreprise et assurer une vie de famille, peut-on tout avoir ? Et si, finalement, tout n’était qu’une question d’équilibre, entre détermination, envies et choix ? Marie Costers, équilibriste dans l’âme, a choisi de conjuguer les éléments et de ne pas reculer devant ses ambitions. A commencer par ses études en mathématiques. “Une majorité de mes camarades étudiants ont obtenu leur agrégation, moi je voulais plutôt m’affirmer dans une autre voie”. Et quand elle a poussé les portes de son premier entretien, son choix n’a pas connu l’hésitation “la chaleur, l’ambiance…, je savais que je prenais la bonne décision en intégrant cette petite structure (ndlr Integri)”. Une intuition qui a servi ses 19 ans de carrière…

Si je m’étais juste contentée de mes ressources, sans aller plus loin, je ne pense pas que j’en serais là. Au travail, il faut savoir prendre des initiatives et s’exprimer.

Un parcours singulier, une voix pour toutes

Devenir responsable de produit, être chargée du business plan, gagner en liberté d’action, arrêter, repenser sa carrière, se mettre à son propre compte…, Marie Costers nous raconte sa trajectoire, une trajectoire singulière qui n’appartient à personne d’autre mais qui peut en inspirer des milliers. “Aujourd’hui, je suis indépendante, je propose mes services aux entreprises que le groupe acquiert. Si je m’étais juste contentée de mes ressources, sans aller plus loin, je ne pense pas que j’en serais là. Au travail, il faut savoir prendre des initiatives et s’exprimer. Si je n’ai pas occupé trois années de suite le même poste c’est parce que je me suis exprimée.” poursuit-elle avec conviction.

Take the power

Prenant un peu de hauteur, Marie Costers braque le projecteur sur une réalité qui l’a longtemps poursuivie : en tant que femme, il faut parfois se battre plus et exiger tout autant que les hommes. “A mes débuts, les projets étaient attribués au hasard, je me suis parfois sentie évincée, mise de côté parce que les gens avaient des idées préconçues, ils pensaient aux conséquences d’un futur mariage ou d’une grossesse. C’était comme une menace. J’ai dû me faire entendre, demander qu’on m’attribue des projets. Si tu ne t’imposes pas, tu restes où tu es. Quand j’ai pu avoir un regard sur les fiches de paie, je me suis aussi rendue compte de la différence de salaire entre femmes et hommes, pour un même poste.” A l’époque, les préjugés fleurissaient sur des terrains fertiles, le train vers l’égalité, doucement mais sûrement, commence à les rattraper.

Je ne veux pas être engagée parce que je suis une femme. Je veux être sélectionnée pour mes capacités dans un domaine, pour mes connaissances et mon expertise.

Sortir des stéréotypes de genre

Porter la voix de l’entreprise, réaliser les interviews, se prêter à l’exercice du podcast…, c’est à Marie Costers qu’on assigne désormais ces missions. Et oui, en 19 ans, les temps ont changé. Aujourd’hui, être une femme, une “girl boss” qui s’assume et qui jongles avec toutes ses casquettes, c’est aussi faire passer un message : on peut tout, en déconstruisant les stéréotypes de genre, en brisant les codes, en dépassant le patriarcat. “Je ne veux pas être engagée parce que je suis une femme. Je veux être sélectionnée pour mes capacités dans un domaine, pour mes connaissances et mon expertise. Chez CodaBox, aucune pré-sélection n’est faite. Chacun a et doit avoir sa chance.”  En réalité, nous n’avons pas besoin de plus de rôles modèles féminins, il faut simplement rendre ceux qui inondent le quotidien plus visibles.

Soyez de celles qui osent

Se faire une place dans le monde de l’entreprise met toujours un certain temps. Marie Costers, non pas parce qu’elle est une femme mais parce qu’elle connait son potentiel, a énormément investi dans le travail, elle a démontré son ambition, sa volonté de développer, toujours plus. “Quand j’ai commencé chez Integri, j’étais très timide. J’ai dû développer un produit sans aide extérieure, sans user manual. J’ai décidé de le créer moi-même, pendant deux ans, dans mon coin. Je ne voulais pas que les gens après moi soient obligés de plonger dans une piscine d’informations en vrac. Mon travail a payé ! Je suis devenue l’encyclopédie de la société.” A toutes les femmes qui souhaitent s’épanouir dans un secteur similaire, notre manager chevronnée n’aurait qu’un et unique conseil à donner : oser ! “Quand tu oses, tu réussis. À force de persévérance et de prises d’initiatives, j’ai pu faire ma place, saisir ma chance et montrer que moi aussi, j’avais la connaissance.”

Le futur au féminin

Qu’en sera-t-il de l’avenir ? Est-ce qu’un nouveau changement se dessine dans l’horizon de Marie Costers ? “Pour le moment, je suis en full time avec CodaBox. C’est la famille, je ne vais pas la lâcher. À côté de ça, je commence à faire quelques recherches pour pouvoir intégrer un conseil d’administration, pour aider des sociétés qui m’intéressent, des sociétés qui veulent être reprises ou rachetées. Dans une même lignée, je voudrais aussi m’engager, en tant que femme, à aider les femmes qui démarrent un business et qui ont besoin de conseils, d’expérience.” conclut notre business woman. Des ponts sont jetés entre entrepreneures avérées et talents de demain, le mentorat au féminin gonfle et s’organise pour faciliter la réussite.

Anne-Sophie Beaujean
Créatrice de contenus, Anne-Sophie est passionnée d’écriture, curieuse et captivée par le pouvoir des mots. Des fenêtres qui ouvrent et éclairent nos communications. Freelance, elle met sa plume au service de l’entrepreneuriat et questionne les nouvelles tendances RH. L’avenir du travail, un sujet qui n’a pas fini de faire couler son encre… Anne-Sophie is een content creator, gepassioneerd door schrijven. Ze is nieuwsgierig, geboeid door de kracht van woorden en zorgt voor deuren die opengaan en onze communicatie vergemakkelijken. Als freelancer gebruikt ze haar pen voor ondernemerschap en stelt ze nieuwe HR-trends in vraag, zoals de toekomst van werk, een onderwerp waar nog steeds veel over wordt geschreven ... Voir tous les articles de Anne-Sophie Debauche