Recrutement en ligne : faire la différence

A l’heure où le numérique n’est plus une option mais bien un must à tous les niveaux, responsables RH, chasseurs de têtes et entreprises de conseils font de plus en plus la place belle aux procédures de recrutement en ligne. De nouvelles méthodes qui doivent s’accompagner de nouvelles habitudes pour les talents qui veulent se démarquer.

S’imposer dans la guerre des talents

Aujourd’hui, le recrutement à distance concerne tout le monde ! La pratique prend tellement d’ampleur qu’elle est même utilisée pour trouver le candidat idéal pour une mission qui ne se fera pas essentiellement en télétravail. Laurent-Philippe Ham, co-fondateur de la plateforme Beelance, le constate chaque jour. « Aujourd’hui, pour trouver les bons profils, les entreprises doivent aller de plus en plus loin et être de plus en plus créatives. Elles développent des stratégies pour être visibles pour la cible de talents qu’elles cherchent et montrer comment elles traitent la communauté à laquelle elles veulent s’adresser. » Les freelances qui postulent doivent donc, eux aussi, se démarquer et faire preuve de créativité sur la toile. « Ça va dans les deux sens. Avant, les indépendants avaient la chance de choisir l’entreprise qui les avait séduits, mais aujourd’hui ils doivent aussi être prêts et développer les bons outils. » 

La carte d’identité digitale

Avant d’atteindre l’étape de l’entretien d’embauche par vidéo-conférence, le freelance doit donc investir une certaine énergie pour défendre son image et son travail sur tous les réseaux sociaux pertinents, mais pas seulement. Par « carte d’identité digitale »  Laurent-Philippe Ham entend ceci : « C’est l’empreinte qu’on laisse accessible à ceux qui veulent en savoir plus sur ce qu’on a à offrir. Ça va des plateformes mainstream à celles destinées aux niches. L’exercice est, à chaque fois, d’être capable de valoriser ses compétences, faire son auto-évaluation de manière juste et vendeuse, mettre en avant ses expertises. Au niveau de la forme, c’est toujours bon de faire preuve d’imagination, mais il ne faut pas se travestir. Il existe assez de médias aujourd’hui pour pouvoir se concentrer sur ses forces et faire des choses qui nous ressemblent. »

Valoriser ses succès

Sur un marché de l’emploi toujours plus concurrentiel, il ne suffit plus d’être bien diplômé, doué en langues et très bon pour un poste. Il faut aussi, et surtout, apporter la démonstration qu’on est capable de faire bouger les lignes de l’entreprise qui nous intéresse, explique le co-fondateur de Beelance. « Être le meilleur, ce n’est plus suffisant. Aujourd’hui, les organisations font appel à un ou plusieurs freelances pour palier à un challenge, un manque. Elles veulent régler une situation vite et bien. Du coup, elles vont surtout s’intéresser à ce que le candidat aura réalisé dans ses précédentes missions. Qu’a-t-il a apporté de neuf ? Pourquoi les clients précédents sont-ils devenus meilleurs après son passage ? Le raisonnement est simple : s’il ou elle a réussi chez les autres, cela sera également le cas chez moi. » Des succès dans différentes entreprises qui rassurent et qui envoient, en bonus, le signe d’une belle capacité d’adaptation.

Camera online : ON

Pour faire la différence lors d’un entretien d’embauche, les conseils traditionnels restent évidemment d’application, même si tout se fait à distance. « Il faut toujours bien se renseigner sur l’entreprise pour laquelle on postule, voire sur la personne qui réalisera l’interview. Et puis se préparer aux questions traditionnelles : De quoi êtes-vous fiers ? Quel est votre défaut au travail ? Quelles sont vos questions sur notre organisation ? » Mais de nouveaux pièges, pourtant simples, sont à éviter en vidéo-conférence. « Il est important de faire attention à votre background ! L’environnement dans lequel on travaille en dit long. Un espace bien organisé et qui correspond à l’univers de votre domaine, ce sont des choses qui rassurent les recruteurs. L’image reste importante, même quand tout se fait en ligne ! » conclut Laurent-Philippe Ham.

OpenWork is a platform that allows companies to deal directly with consultants, with all the protection of an agent. We reinvest 80% of our profits directly in the community & continual developments on the platform, these include free skills workshops, parties & networking and conferences. Welcome to an Open way of Working.

Voir tous les articles de Open Work