"Exploring the future of work & the freelance economy"

Les plaintes les plus fréquentes émises par les freelances en cette période de crise du coronavirus

Quelles sont les questions et les récriminations exprimées par les freelances en ces temps de crise du coronavirus ? Martin Willems, responsable national de la CSC-United Freelancers, nous donne quelque explication.

Factures impayées, missions annulées, incertitude quant aux mesures d’aide, etc. La CSC-United Freelancers est réellement sous pression, dit Martin Willems : « Le nombre de nouveaux membres a doublé, tandis que le nombre d’appels a lui triplé. »

Quelles sont les questions généralement posées par les freelances ?

Martin Willems : La majorité des questions concernent les mesures d’aide gouvernementales, telles que le droit passerelle, l’exonération du paiement des cotisations de sécurité sociale, le report des paiements, et en Flandre, la prime de nuisances.

Parmi les autres questions reçues par la CSC-United Freelancers, relevons:

  • Les mesures d’aide prévues pour les indépendants à titre complémentaire.
  • Le changement de statut ou à l’arrêt de l’activité d’indépendant.
  • Le contenu du statut d’indépendant n’est pas toujours limpide pour chacun, et en période de pandémie, c’est d’une importance vitale quant aux mesures d’aide octroyées.
  • L’association de différents statuts.
  • L’avantage Tremplin-indépendants : sera-t-il prolongé ?
  • Quid des factures impayées par les clients ? Si le problème n’est pas nouveau, il a pris de l’ampleur avec la crise du Covid-19.
  • Des contrats sont annulés. Les freelances du secteur artistique et de l’événementiel passant par des intermédiaires tels que Smart, Tentoo ou Amplo, sont particulièrement touchés.
  • Les mesures d’aide gouvernementales pour les travailleurs frontaliers qui ne perçoivent pas d’aide dans le pays d’occupation, car ils n’y résident pas.
  • La suspension du loyer commercial.

Quand les autorités sont-elles intervenues pour les problèmes précités ?

  • Pour les travailleurs frontaliers, il existe bien un accord, mais il faudra encore attendre pour avoir l’unanimité des pays concernés.
  • Pour les freelances du secteur artistique et de l’événementiel, il est prévu un périmètre d’intervention pour bénéficier temporairement du chômage économique.
  • Quant au droit passerelle pour les indépendants à titre complémentaire, il existe un accord, à condition de justifier d’un revenu annuel d’env. 7 000 euros.
  • Mais rien n’a encore été conclu pour aider les travailleurs du secteur de l’économie collaborative.

Les freelances occupant des professions en pénurie de main-d’œuvre, comme l’IT, se font-ils également entendre ?

Les freelances occupant des fonctions actuellement en pénurie ont les mêmes soucis : factures impayées, délai de paiement prolongé d’un mois unilatéralement, et projets mis en attente.

Dans certains secteurs commerciaux, il y a une forte demande d’informaticiens pour, notamment, aménager les infrastructures IT (pour faire face au télétravail), pour développer des applications et des sites web pour l’e-commerce, la sécurité, etc.

La Flandre, la Wallonie et Bruxelles sont-elles au diapason ?

La CSC-United Freelancers reçoit les mêmes questionnements des trois Régions. Certaines questions peuvent toutefois être plus régionales. À Bruxelles par exemple, les problèmes étaient plus spécifiques aux chauffeurs de taxi et aux travailleurs de l’économie collaborative. En Flandre, cela concernait plus particulièrement les travailleurs frontaliers travaillant aux Pays-Bas. Avec également des questions à propos de la prime de nuisances.

Quel conseil pourrait donner la CSC-United Freelancers aux freelances ?

Nous avons effectué un lobbying intense auprès des autorités publiques afin de défendre au mieux les intérêts de nos membres. Différentes catégories de freelances ont été oubliées dans les mesures d’aide qui ont été créées, et les mesures vis-à-vis des frontaliers manquaient de clarté.

Nous avons communiqué nombre d’informations pour expliquer les mesures d’aide, et nous avons prodigué des conseils pour négocier avec ses fournisseurs afin d’éviter ou d’alléger les coûts récurrents, et pour obtenir le règlement des factures dans les temps.

United Freelancers is een dienst voor freelancers in België aangeboden door het ACV (Algemeen Christelijke Vakbond van België) // United Freelancers est un service qui s’adresse aux travailleurs autonomes exerçant en Belgique, proposé par la CSC (Confédération des Syndicats Chrétiens de Belgique).

Voir tous les articles de United Freelancers