"Exploring the future of work & the freelance economy"
stijgende trend zelfstandigen van bijberoep naar hoofdberoep

1 indépendant sur 4 est passé du statut complémentaire à principal en 2015.

En Belgique en 2015, un quart des indépendants à titre complémentaire ont franchi le pas vers le statut à titre principal. Avec une diminution considérable de la durée habituelle avant de passer le cap. C’est ce qui ressort des chiffres du prestataire en RH Acerta.

Hommes et femmes

Deux fois plus d’hommes que de femmes sont passés du statut d’indépendant complémentaire à celui de principal en 2011. «Mais la situation commence peu à peu à changer» déclare Acerta. «Chez les hommes, le pourcentage a augmenté de 3,6 à 4,6% entre 2011 et 2015 ; alors que chez les femmes, on est passé de 2,4 à 3,9%.»

Durée

Selon les chiffres, le choix de passer de l’activité complémentaire à principale augmente de plus en plus. En 2014, la durée était de 2 ans et 1 mois. En 2015, le délai s’était réduit à 1,5 an. Ce sont surtout les femmes qui passent à l’action: en moyenne, déjà après 1 an et 8 mois. Les hommes ont besoin de plus de temps, environ 2 ans et 4 mois.

Origine d’une tendance

Acerta cite un certain nombre de raisons qui expliquent la tendance à la hausse :

  • Depuis 2015, les indépendants paient leurs cotisations sur base de l’année de prestation et non plus sur les revenus de trois ans auparavant. Le statut tient donc davantage compte de la situation financière actuelle des indépendants.
  • Le fait que plus de personnes osent prendre le risque reflète une reprise économique prudente.
  • Grâce aux caisses d’assurances sociales et aux guichets d’entreprise, les démarches sont facilitées.

Acerta

Le prestataire RH Acerta a analysé les données de 280 000 indépendants entre 2011 et 2015.