Ravi de faire votre connaissance cher client

Félicitations ! Un client potentiel vous invite à un premier entretien. Comment bien préparer cette entrevue ?

1.      Connaître l’entreprise.

Récoltez un maximum d’informations sur l’entreprise. Visitez le site web, parcourez les messages sur Twitter et prenez connaissance des articles publiés dans Google Actualités.

Intéressez-vous également à leurs concurrents. Quels sont les points forts de l’entreprise, et leurs points faibles ? Cela prouvera que vous connaissez le secteur d’activités, les tendances et les défis.

2.      Connaissez-vous votre interlocuteur ?

Qui est la personne avec laquelle vous allez dialoguer ? Il y a de fortes chances que LinkedIn peut vous aider. En contactant préalablement la personne par téléphone, vous obtiendrez déjà quelques informations à son sujet par le biais de votre conversation. Est-elle brève ou son ton est-il amical, dominante ou décontractée ?

3.      Quelle est le thème de votre entretien ?

Pourquoi l’entreprise vous a-t-elle contactée ? Veulent-ils comparer des offres ? Veulent-ils évaluer votre fiabilité ? Ou veulent-ils s’assurer que vous avez les connaissances pour prendre en charge leur projet ?

4.      Mettez en valeur votre propre entreprise.

Prévoyez de faire une présentation de votre entreprise ou utilisez un support imprimé. Pour être efficace, soyez concis. Selon les règles de l’elevator pitch, vous avez 30 secondes pour expliquer qui vous êtes, ce que vous faites et pourquoi vous êtes le candidat idéal pour le projet.

Avez-vous déjà réalisé un projet qui pourrait intéresser votre (futur) client ? Assurez-vous alors d’apporter une documentation et de développer le contenu du projet. Parlez des bons résultats obtenus, mais aussi des obstacles rencontrés. Ce sera une façon de bien démontrer à votre client potentiel que vous avez les capacités requises pour atteindre vos objectifs, même en cas de problèmes ou de circonstances imprévues.

5.      Sachez comprendre les attentes du client.

Le client sait parfaitement ce dont il a besoin. Ou au moins, il en a la conviction. Mais il peut y avoir un lézard quelque part ou le problème peut se trouver ailleurs. C’est à vous de mettre en évidence ce genre de situation et de convaincre votre interlocuteur que votre approche est la meilleure !

6.      Posez des questions, beaucoup de questions.

Établissez une liste de questions en préparant votre entrevue. Posez des questions sur la situation actuelle et sur les changements qu’il faut apporter.

7.      Soyez à l’écoute.

Selon une étude de l’Université du Missouri, nous pouvons communiquer durant presque 80% du temps au cours duquel nous sommes actifs. 45% de ce temps est passé à écouter, ce qui pour nombre d’entre nous serait improductif.

Veillez à laisser le temps à votre interlocuteur de s’exprimer pleinement. Par une bonne écoute, vous comprendrez mieux les attentes de votre (futur) client.

Retour à la vue d’ensemble