Que payez-vous comme cotisations sociales en tant que freelance ?

En tant que freelance ou indépendant, vous payez des cotisations sociales. À quel moment les payez-vous ? Quelle est la cotisation pour les indépendants à titre principal ou à titre complémentaire ? Et est-il possible d’obtenir une dispense dans certains cas ?

Affiliation à une caisse d’assurances sociales ou à la Caisse nationale auxiliaire

Vous envisagez de vous établir en tant que freelance et de créer votre entreprise ? Alors, vous devez vous affilier à une caisse d’assurances sociales ou à la Caisse nationale auxiliaire pour travailleurs indépendants au plus tôt six mois avant et au plus tard six mois après la création de votre entreprise.

Plus d’infos

À quel moment faut-il payer vos cotisations ?

Vous payez les cotisations chaque trimestre, à partir du premier jour du trimestre au cours duquel vous vous établissez. Les sociétés paient leurs cotisations annuellement.

Comment les cotisations sont-elles calculées ?

Les cotisations sociales pour indépendants sont calculées sur base du revenu professionnel net d’une année fiscale. Vos cotisations seront donc calculées provisoirement en attendant de connaître votre revenu net d’une année. Toutefois, ce revenu net ne sera déterminé par le fisc que dans les deux ans. Ce n’est qu’alors que la caisse d’assurances sociales pourra calculer vos cotisations définitives d’une année écoulée. Dans l’attente de la régularisation, vous payerez des cotisations sociales provisoires, calculées sur le dernier revenu net connu, avec un décalage de normalement trois ans.

Si vous venez de débuter comme freelance ou indépendant, vos cotisations trimestrielles sont calculées sur base du revenu minimum légal.

Si vous travaillez depuis quelques années en tant qu’indépendant, il est possible que votre revenu actuel soit inférieur ou supérieur à celui d’il y a trois ans. Vous pouvez donc effectuer une estimation de votre revenu actuel et décider de payer moins ou davantage de cotisations. Dans ce cas, votre caisse d’assurances doit donner son accord.

Dès que la caisse d’assurances sociales connaît votre revenu annuel définitif, vous recevez un décompte final. Si vous avez payé trop peu, un supplément vous sera alors réclamé. Dans le cas contraire, le trop-perçu vous est remboursé.

Quel montant de cotisations sociales payez-vous ?

La cotisation sociale. Un indépendant à titre principal paie une cotisation trimestrielle de minimum 698,05 euros (starters : 681,43 euros) et de maximum 3.977,09 euros.

Un indépendant à titre complémentaire paie au minimum 75,39 euros et au maximum 3.977,09 euros. Dans certains cas, vous n’avez même pas à payer de cotisation.

Vous trouverez les montants trimestriels de cotisation sociale à payer sur le site web de la Sécurité sociale pour travailleurs indépendants.

Réduction ou dispense de cotisations sociales

Vous êtes indépendant à titre complémentaire, étudiant de moins de 25 ans, ou vous êtes marié et l’activité de votre conjoint vous couvre entièrement, alors vous pouvez obtenir une réduction ou une dispense des cotisations trimestrielles sous certaines conditions.

Vous êtes indépendant à titre principal et vous ne savez pas payer vos cotisations sociales ? Il vous est possible d’introduire une demande de dispense d’un ou de plusieurs trimestres auprès de votre caisse d’assurances sociales.

Pourquoi payez-vous des cotisations sociales ?

En contrepartie de vos cotisations sociales, vous bénéficiez de certains droits sociaux. En tant qu’indépendant à titre principal, il s’agit des allocations familiales, de l’intervention en cas de maladie ou d’invalidité, de la pension, d’un congé palliatif, de l’assurance passerelle en cas de faillite ou de cessation.

Vous êtes indépendant à titre complémentaire ? Alors vous payez des cotisations sociales si vous avez un revenu limité. Dans certains cas, vous pouvez ne rien devoir payer. Si vous devez payer des cotisations sociales, vous ne vous constituez aucun droit social. Vous continuez à bénéficier de droits sociaux du fait de votre activité principale ou de votre statut (par exemple : pensionné). Les cotisations sociales que vous payez en tant qu’indépendant à titre complémentaire sont considérées comme une cotisation de solidarité.

Plus d’infos

Retour à la vue d’ensemble