La différence entre une activité à titre principal et complémentaire

Quand êtes-vous indépendant à titre principal et quand l’êtes-vous à titre complémentaire ? Si je suis chômeur, est-ce que je peux quand même devenir indépendant à titre complémentaire ?

Indépendant à titre principal

Vous êtes indépendant à titre principal si cette activité constitue votre unique source de revenus.

Indépendant à titre complémentaire

Vous exercez aussi une activité professionnelle en tant que travailleur, enseignant ou fonctionnaire ? Alors vous êtes indépendant à titre complémentaire.

  • Salarié, intérimaire, enseignant non nommé. Le nombre d’heures que vous exercez en tant que salarié ou intérimaire doit au moins correspondre à un poste à mi-temps sur base mensuelle.
  • Fonctionnaire. Vous travaillez au moins 200 jours ou 8 mois par an, et l’horaire presté doit correspondre au moins à un poste à mi-temps.
  • Enseignant nommé. Vous prestez au moins les 6/10e d’un horaire complet.
  • Chômeur. Vous bénéficiez d’allocations de chômage et êtes autorisé à exercer votre activité indépendante à titre accessoire ou occasionnel.
  • Vous êtes bénéficiaire d’une indemnité versée par la mutuelle. Votre incapacité doit s’élever à au moins 66 % et l’indemnité qui vous est versée doit être au moins équivalente à la pension d’un travailleur indépendant au taux isolé.

Tremplin–indépendants

La nouvelle mesure ‘Tremplin-indépendants’ vous permet de conserver pendant un an vos allocations de chômage ou d’insertion au cours de l’exercice de votre activité à titre complémentaire.

Après un an

Après une période d’un an, vous avez le choix de vous établir en tant qu’indépendant à titre principal. Dès lors, vous perdez votre droit à ces allocations. Vous pouvez également cesser votre activité complémentaire pour conserver l’aide. Ou vous pouvez combiner votre activité complémentaire à un poste fixe à mi-temps ou à temps plein.

Pourquoi cette nouvelle mesure ?

Avant le 1er octobre 2016, il fallait être indépendant à titre complémentaire depuis trois mois au moins avant la perte d’un travail fixe pour bénéficier d’allocations comme indépendant à titre complémentaire. Grâce à cette nouvelle mesure, les autorités veuillent aider les chômeurs à franchir le pas vers une activité indépendante.

Vous trouverez plus d’infos, les conditions et les tarifs sur le site de l’ONEM.

Retour à la vue d’ensemble