"Exploring the future of work & the freelance economy"

Comment rédiger un texte accrocheur ?

Éviter les proverbes, les verbes auxiliaires et écrire à la forme active font partie des conseils qui facilitent la lecture d’un article, d’un e-mail ou d’un blog.

1. Éviter les proverbes, dictons et autres métaphores.

Certains auteurs aiment utiliser des proverbes, des dictons ou des métaphores. Selon eux, ils donnent de la couleur au texte ou au récit. Mais ce style littéraire ne convient pas lorsqu’il s’agit d’une offre ou d’un article publié dans un blog ou sur le web.

2. Préférez les phrases simples.

Des phrases longues ou compliquées ne vous montreront pas plus intelligent. Elles peuvent même laisser croire à de l’arrogance ou de la prétention de votre part. De plus, le risque que votre public se perde dans la lecture de votre texte est grand.

3. Supprimez les mots qui n’apportent rien.

Vous pouvez alléger un texte en éliminant parfois plus de mots que vous ne le pensez. Des mots comme pouvoir, devenir, seront, vouloir et aller peuvent souvent être supprimés sans pour autant changer le sens de votre récit. Tout une série de qualificatifs apparaîtront souvent comme superflus.

4. Écrivez à la forme active.

Peut-être vous souvenez-vous encore des leçons de français où il était question de phrases actives et passives. Les phrases passives ne conviennent pas dans un article. Pour écrire à la forme active, vous devez penser à la règle du Qui fait quoi ? Exemple : la phrase Les écoles américaines sont surveillées par des gardes armés, est facilement transposable à la forme active comme suit : Des gardes armés surveillent les écoles américaines.

5. N’utilisez pas de termes en langue étrangère ou à consonance scientifique ou technique lorsqu’un synonyme plus accessible existe.

Ceci n’étant du reste pas toujours simple. À ce stade, il vous faut particulièrement bien connaître votre groupe cible de lecteurs. Si les lecteurs potentiels possèdent vos connaissances, vous pourrez alors évidemment utiliser un vocabulaire spécialisé. Mais s’il s’agit de la page d’accueil de votre site, un langage simple s’impose.

6. Prenez de la distance.

Lorsque votre texte est prêt, mais que personne d’autre ne peut vous relire, oubliez-le pendant quelque temps. Cette pause va vous permettre de prendre de la distance par rapport à votre écrit, afin de ne plus savoir précisément ce que vous avez écrit. Mais après cette interruption, vous aborderez votre texte avec un autre regard et vous le corrigerez d’autant plus facilement.

7. Imprimez votre texte.

Il est préférable de corriger un texte imprimé plutôt que sur écran. La lecture sur écran est 25% moins efficace et est fatigante pour les yeux. Les coquilles apparaissent également plus facilement sur le papier.

8. Lisez votre texte à voix haute.

Un texte doit non seulement être écrit correctement, mais il faut aussi que son style soit fluide. Pour en être sûr, c’est très simple : lisez votre texte à voix haute. Les mots ou les phrases sur lesquels vous allez trébucher devront être reformulés.

Retour à la vue d’ensemble