Forte chute de l’activité intérimaire en raison du Covid-19

Au mois d’avril 2020, le nombre d’heures d’intérim prestées a diminué de -28,00% par rapport au mois précédent (en données corrigées des variations saisonnières et des effets de calendrier). Cette baisse résulte d’une évolution négative dans les deux segments : le nombre d’heures prestées a diminué de -29,52% du côté des ouvriers et de -26,03% du côté des employés.

Par rapport au mois d’avril de l’année précédente, le secteur de l’intérim affiche une baisse de -44,27%. Ce chiffre résulte d’une diminution de -46,73% dans le segment des ouvriers, et de -40,92% dans le segment des employés.

Bien que l’activité intérimaire ait baissé de -44,27% par rapport au mois d’avril de l’année précédente, celle-ci a légèrement augmenté par rapport à la 2e moitié du mois de mars. Cela démontre l’agilité des entreprises de travail intérimaire, qui cherchent des solutions pour pouvoir faire concorder l’offre et la demande sur un marché du travail lourdement touché par la pandémie de coronavirus.

L’indice Federgon a atteint 61,83 points en avril 2020 contre 85,88 points le mois précédent. Cet indice rend compte du niveau de l’activité au cours du mois étudié par rapport au mois de janvier 2007 (base 100), en chiffres désaisonnalisés.

Federatie van de HR-dienstverleners – Fédération des prestataires de services RH

Voir tous les articles de Federgon