"Exploring the future of work & the freelance economy"

« Pour le mois prochain, prévoyez 25 intérimaires et 5 cobots ! » Fiction ou bientôt réalité ?

La révolution industrielle a dès 1800 vu apparaître des machines motorisées compactes. L’automatisation des processus industriels n’eut à l’époque aucune difficulté à se frayer un chemin.

De nos jours existent des robots de la taille des humains, disposant d’intelligence artificielle et pouvant se mouvoir pratiquement comme eux.  Des coûts en baisse, des possibilités de plus en plus nombreuses et une grande flexibilité sont à la base de l’augmentation de l’installation de robots dans des environnements de production. Des entreprises comme GE Lighting aux États-Unis et MS Schramberg en Allemagne les utilisent du reste avec succès. Des secteurs apparemment moins évidents, tels que la construction, s’y intéressent également. Le journal néerlandais ‘Algemeen Dagblad’, publié par la confédération néerlandaise des entreprises de construction (Nederlands Verbond van Bouwbedrijven), a déclaré que l’utilisation des robots dans ce secteur deviendra une nécessité dans un avenir proche afin de compenser la pénurie de personnel qualifié.

Actuellement, les robots sont principalement utilisés dans des installations fixes, et sont notamment affectés à des tâches mécaniques courantes dans des processus de production, d’assemblage et de distribution.

La prochaine étape sera la mise en service d’installations robotisées temporaires pour résoudre des problèmes déterminés. Le défi pour les entreprises sera de maximiser le potentiel offert pas les robots flexibles et de les affecter aux processus aux côtés des collaborateurs.

Employer des cobots (Collaborative Robots) de concert avec vos travailleurs flexibles ?

La différence essentielle avec la première génération de robots vient de ce que les cobots sont devenus plus abordables et nettement plus faciles à programmer. L’idée de base étant que chacun puisse travailler avec ces cobots. Les concepteurs actuels s’orientent vers une utilisation intuitive et simple, accessible aux travailleurs techniquement non qualifiés. Si tel est le cas, les cobots pourront, par exemple, prendre en charge les tâches plus exigeantes physiquement, alors qu’à l’inverse les collaborateurs se concentreront sur les tâches intellectuelles. Lorsque les compétences nécessaires pour faire accomplir aux cobots des tâches courantes – comme installer, contrôler et entretenir – seront acquises par des opérateurs conventionnels, les cobots flexibles pourront faire partie de l’équipe des collaborateurs flexibles.

La question n’est donc pas de savoir si, mais quand !

Il est tout à fait probable qu’au cours des prochaines années, les cobots fassent partie de votre effectif flexible de tous les jours. Les premières agences d’intérim spécialisées en robots viennent d’être créées en Europe. Les fabricants de robots propose des activités robot-as-a-service dans des secteurs comme l’automobile, l’emballage et l’électronique. La nouvelle entreprise Hahn Robotics, filiale du groupe allemand Hahn, en est le parfait exemple. Avec son académie, elle prévoit de former des milliers de personnes annuellement pour la programmation et/ou la configuration de cobots.

Le plus important défi restant l’intégration des cobots dans un milieu des travailleurs flexibles. Même si les cobots deviennent de plus en plus ‘humains’ et sensibles à leur environnement, leur utilisation demande des adaptations. Le temps est venu de réfléchir à l’organisation des tâches et des processus, et à la mise en place de nouvelles structures avant de songer à intégrer des cobots. En veillant aussi à respecter la contribution incontournable des collaborateurs humains. Ainsi, les cobots pourront flexibiliser les processus des entreprises, résorber la pénurie de personnel et assumer les lourds travaux physiques. À terme, les prochaines générations de cobots seront en mesure d’identifier leurs propres productions et de déterminer la meilleure façon de réaliser le produit ou le service.

Et la fiction deviendra réalité plus vite que prévu !

une table ronde

Le 24 janvier 2019 de 8h à 11h, TalentIn organise une table ronde au High Tech Campus à Eindhoven : The Corporate Challenge: The Future Of Work With The Workforce Of Today. With temp robots entering the flexible workforce these questions arise: What is the opportunity for you, what insights and strategies are applied by leading companies in the Dutch market?, …

Obtenez plus d’informations ou inscrivez-vous en envoyant un e-mail à info@talentin.eu

Ron Bosma is arbeidsmarktspecialist met een duidelijke passie voor techniek en innovatie. Ron heeft een eigen onafhankelijke visie op recruitment vraagstukken waarbij een juiste balans tussen techniek en mens (Tech & Touch) de basis is voor toekomstgerichte oplossingen. Naast de inzet van beproefde oplossingen kijkt Ron altijd naar mogelijkheden voor vernieuwing en innovatie. In zijn ogen kan het altijd beter.

Ron heeft een ruime ervaring (25+) als eindverantwoordelijke binnen de hr- dienstverlening en is managing partner bij TalentIn.
Partners en consultants bij TalentIn hebben decennialange internationale ervaring in de wereld van Talent Management oplossingen, zoals bijvoorbeeld MSP, RPO en Total Talent Management programma’s.TalentIn is onafhankelijk en pragmatisch. Zij adviseren, maar kunnen ook praktisch ondersteunen.

Voir tous les articles de Ron Bosma