Pourquoi êtes-vous (devenu.e) freelance ?

Pourquoi avez-vous décidé de devenir freelance ? Des freelances témoignent sur NextConomy.

Plus de liberté, un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée ou des revenus plus élevés en tant que freelance. Ce sont les réponses les plus courantes à la question Pourquoi êtes-vous freelance ? On trouve aussi des raisons inattendues, drôles ou simplement poignantes. En voici un florilège.

Le job auquel j’aspire n’existe tout simplement pas.

Carrière

De nombreux freelances ont d’abord travaillé pour un employeur pendant de nombreuses années :
« Mais après vingt ans de vie de salarié.e, je voulais plus de liberté. » Par ailleurs, tout le monde ne parvient pas à trouver un emploi qui lui convient ou « l’emploi auquel j’aspire n’existe tout simplement pas. » Devenir freelance s’impose alors d’emblée.

« Je veux pouvoir choisir mes missions » est une autre raison fréquemment invoquée. Le montant octroyé joue également un rôle important : « pour le même travail, je gagne plus en tant que freelance qu’en tant que salarié. »

Culture d’entreprise

L’atmosphère qui règne au travail joue un rôle majeur dans notre bien-être. Et c’est là que le bât blesse parfois avec les freelances qui ont participé à l’enquête. Les réactions vont de : « salarié, je deviendrais fou », à « je déteste l’idée d’être esclave d’un écran pendant 8 heures et bien qu’en tant que freelance, je travaille parfois plus longtemps, c’est mon choix » à « comme freelance, je suis moins à la merci de la politique interne de l’entreprise. »

 Je n’ai pas trouvé de travail parce que je n’ai pas les bons diplômes, alors que je cartonne en tant que freelance. Les clients croient en moi, et ce, grâce à mes années d’expérience.

Mais les RH ont du pain sur la planche si elles veulent attirer davantage de freelances. Par exemple, les diplômes sont toujours très importants pour un employeur. « Je n’ai pas trouvé de travail parce que je n’ai pas les bons diplômes, alors que je cartonne en tant que freelance. Les clients croient en moi, et ce, grâce à mes années d’expérience. »

« En entreprise, on n’a souvent pas la possibilité de choisir la formation qui nous intéresse. En tant que freelance, je m’inscris aux ateliers, événements et échanges de réseautage qui me tiennent à cœur. Peu importe si je commence à travailler tout de suite ou plus tard compte tenu des conseils qu’on vient de me prodiguer. »

Liberté

« Je veux être mon propre patron, je veux organiser ma carrière et changer de cap au besoin, je veux travailler quand et où je veux… » sont aussi des réponses courantes et plus crédibles, assorties de la bonne conclusion : « Je veux choisir les logiciels et le matériel ». « Ce n’est pas la façon dont je fais les choses qui importent, mais le résultat. N’est-ce pas ? »

Et vous ?

Êtes-vous aussi freelance et avez-vous une raison spécifique pour l’être devenu.e ? Vos réactions ci-dessous sont les bienvenues.

One comment on this message

  1. Je fêterai bientôt mes 9 années d’activités freelance après 8 ans de salariat. Je me retrouve tout à fait dans cet article !

    J’ajouterais les expériences passionnantes de développement rendu possible par ce statut. La gestion personnalisée de mon temps de travail en tant que graphiste a permis à mon compagnon et moi-même de développer le blog voyage https://emeraudetrip.com/

    D’autres projets verront bientôt le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *